La Samaritaine : On trouvera “presque” tout à la Samaritaine

Après 15 ans de travaux et de patience, La Samaritaine, ancêtre des grands magasins, devrait rouvrir ses portes en 2021.

BEI vous propose une petite rétrospective de la célèbre « cathédrale du commerce ».

samaritaine

 

150 ans d’histoire, une saga :

La Samaritaine, dont les fondateurs sont Ernest Cognacq et son épouse, Marie-Louise Jaÿ, est un chef-d’œuvre de l’Art Nouveau parisien.

Samaritaine

Située à Paris entre la rue de Rivoli et la Seine, au niveau du Pont Neuf, elle voit le jour en 1870.

Le magasin va connaître un succès commercial fulgurant, notamment dans les années 1960.
Avec le succès de l’entreprise, des pâtés de maison entiers sont rachetés. 
La Samaritaine représente aussi une véritable épopée architecturale.

Son slogan publicitaire des année 60 est resté dans la mémoire collective des Parisiens : « On trouve tout à la Samaritaine ».

La Samaritaine est l’œuvre des architectes Frantz Jourdain et Henri Sauvage .

Le magasin principal est d’ailleurs inscrit au titre des Monuments historiques.

Prix uniques et affichés, possibilité de déambuler entre les rayons et d’essayer les vêtements… La Samaritaine bouleverse la distribution traditionnelle de l’époque.

En 2001, la famille Renand cède La Samaritaine, devenue déficitaire, au groupe LVMH.

Le grand magasin ferme alors ses portes en 2005.

Une bataille judiciaire concernant les travaux va durer trois ans, avant d’être définitivement close par une décision en juin 2015 du Conseil d’Etat validant le permis de construire et l’ensemble du projet de transformation et de rénovation du site.

Innover et conserver, un challenge audacieux :

Les travaux vont débuter en 2015, affichant des projets ambitieux de mixité :

  • Un grand magasin de 20 000 mètres carrés.
  • Un palace Cheval Blanc de 26 chambres, 46 suites et une piscine de de 30 mètres.
    Concevoir « le plus bel hôtel urbain du monde », tel est le défi lancé par Cheval Blanc à La Samaritaine.
  • Un Spa de 300 m² reconstituant un appartement parisien.
  • 96 logements sociaux.
  •  Une crèche de 80 lits.
  • Des bureaux totalisant une surface de 15 000 mètres carrés.

Au total, il s’agit d’un espace de 70 000m2 dont la conception a été confiée à l’agence d’architecture japonaise Sanaa, prix Pritzker 2010.

L’agence relève ici encore un véritable défi en renouvelant ce bâtiment mythique dont 80 % des surfaces sont protégées au titre des Monuments historiques

Leur approche très contemporaine fera cohabiter les matériaux d’époque verre et acier avec les technologies d’aujourd’hui. 

la samaritaine

 

Quelques chiffres :

  • 15 ans de fermeture
  • Coût du projet de rénovation 500 millions d’euros 
  • 1 800 personnes travailleront sur le site pendant le chantier en période pleine
  • 4 400 nouveaux emplois lors de la réouverture
  • 600 marques référencées

Sources : LVMH et estimation LSA

” Le plus petit des grands magasins……mais le plus grand des concept-stores. ” explique Éléonore de Boysson, présidente Europe et Moyen-Orient de DFS, filiale de LVMH.

la samaritaine facebook
Photos @samaritaineparis · Grand magasin

À Paris, le retour de la Samaritaine rebaptisée La Samaritaine Paris-Pont Neuf est très attendu. 

Prévu initialement pour 2020, l’inauguration a cependant été reportée à une date ultérieure, certainement début 2021…Encore un tout petit peu de patience !