LE RECRUTEMENT AU SERVICE DES BUREAUX D'ETUDES

Le Viaduc de Millau, une construction titanesque !

Le Viaduc de Millau, c’est d’abord une formidable histoire, celle de plusieurs milliers d’hommes qui ont participé à sa construction.

 Réalisé en 3 ans à peine par le Groupe Eiffage, spécialiste du génie civil et de la construction métallique. La préparation du projet a quant à elle duré 14 ans. 

L’ouvrage a initialement été conçu par l’ingénieur Michel Virlogeux , diplômé de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale des ponts et chaussées, spécialiste des ponts à travers le Monde et dessiné par l’architecte Sir Norman Foster, diplômé en architecture avec un Master’s degree, qui est l’un des principaux représentants de l’architecture « high-tech ».

L’alliance du béton et de l’acier, préconisée par Eiffage, est retenue en 2001. La Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau est chargée de la construction, mais également de l’exploitation du viaduc.

Le viaduc de Millau est sans conteste l’une des plus belles réalisations d’ouvrages d’art en France de ces dernières années.

Un peu de technique avec les étapes-clés de la construction du viaduc :

  • L’élévation des piles

Après les premiers réglages, les chantiers « béton » ont rapidement pris leur vitesse de croisière. Au rythme d’une levée de 4 mètres tous les trois jours pour chaque pile, celles-ci ont été achevées en moins de deux ans.

  • Le lançage du tablier

Dix-huit opérations de lançage ont amené les deux parties du tablier au-dessus du Tarn. A chaque fois, plusieurs milliers de tonnes étaient avancées de 171 m. Un tour de force rendu possible grâce à l’utilisation de 64 translateurs.

  • Le clavage

La rencontre des tabliers sud et nord a eu lieu le 28 mai 2004 à 270 m au-dessus du Tarn. L’aboutissement de 21 mois de travail fut un moment d’intense d’émotion.

  • L’installation des pylônes

Les pylônes ont été amenés couchés sur le tablier par quatre remorques automotrices. Pris en tenaille par d’immenses bras d’acier, ils ont été redressés à l’aplomb des piles de béton.

  • Le haubanage

Onze paires de haubans ont été installées en vis-à-vis sur chaque pylône. A l’intérieur des gaines de protection, plusieurs dizaines de torons (7 fils d’acier torsadés) ont été mis sous une tension définie par le bureau d’étude.

  • La pose de l’enrobé

L’enrobé (revêtement de chaussée) du viaduc de Millau est le résultat de plusieurs mois de recherche. Il a été conçu pour résister aux déformations du tablier et présenter toutes les qualités de confort autoroutier. Sa pose a nécessité moins de quatre jours de travail.

Quelques métiers qui ont rendu possible la construction du viaduc :

Le directeur de la Division Ponts et Ouvrages d’art :

Il a mis au point un système inédit de « poussage » conçu spécialement pour le viaduc.

Le grutier :  

Il a eu pour mission principale de déplacer et distribuer les matériaux nécessaires à la construction à l’aide d’une grue à tour pourvue d’une cabine

Le topographe :

 Il a collecté les données de terrain afin d’établir les plans nécessaires à la construction.

Le coffreur :

Il a positionné les éléments de coffrage au millimètre près pour façonner les piles. 

Le soudeur :

Son rôle a été d’assembler les différentes parties métalliques qui composent le tablier et les pylônes

Le chef de chantier :

C’est lui le responsable au quotidien de l’organisation du chantier et de la bonne exécution des travaux,

Le liftier :

Il s’assure de la sécurité des ascenseurs permettant aux équipes d’accéder au sommet des piles.

 

Quelques chiffres concernant le viaduc :

Longueur 2460 m : Avec une portée de 342 m, la Tour Eiffel peut tenir couchée entre 2 piles.

Au plus fort des travaux, près de 600 compagnons travaillaient sur le chantier.

Largeur du tablier 32 m. : Soit l’équivalent de 17 hommes, bras tendus.

Poids du tablier d’acier 36000 t. : Soit 5 100 éléphants d’Afrique.

Hauteur maximale 343 m. : Soit 19 mètres de plus que la Tour Eiffel.

Volume de béton 206000 t. : Soit l’équivalent du poids à charge d’environ 5 fois le porte-avions Charles de Gaulle à pleine charge.

Source : https://www.leviaducdemillau.com/fr

viaduc hauteur

Le Viaduc de Millau est salué comme un ouvrage architectural majeur du XXIème siècle

Il a d’ailleurs été récompensé par plusieurs prix internationaux d’architecture. 

Retrouvez toutes nos offres d’emploi  ici dans les domaines de l’architecture, de l’architecture d’intérieur, de la décoration, de la maintenance, du bâtiment, de l’électricité, détection incendie, études industrielles, mécanique, plasturgie…